Septembre / Octobre 2013

NOTES DE SEPTEMBRE / OCTOBRE 2013

Une première réunion destinée à mettre sur pieds le dossier POCTEFA (Programme Opérationnel de Coopération Territoriale Espagne France Andorre), s’est déroulée, vous le savez, à la mairie de Luchon, le 6 septembre dernier.

L’association des Amis de l’Arboretum était largement représentée, au point que le projet de restauration du site de Jouéou a été, avec le développement des installations de l’Hospice de France, au premier rang des préoccupations.

NOUVELLE RENCONTRE

Le dossier POCTEFA, qui concerne, on le sait, l’aménagement de la vallée de la Pique et de son complément naturel, la vallée de Bénasque, a été complété depuis le 6 septembre, par le cabinet spécialisé « François Tourisme Consultant ».
Une nouvelle rencontre des acteurs concernés par cette revalorisation a eu lieu lundi 23 septembre 2013, à l’Hospice de France.
Thème de la journée : Quelle stratégie adopter pour réaménager les vallées de la Pique et de Bénasque.

TROIS SCENARII

Cette fois encore, l’Association des Amis de l’Arboretum était très convenablement représentée avec Mme Cécile Percie du Sert, maire adjoint de Luchon, Ingrid Diaz et Yohann Faussurier, gérants de l’Hospice de France, M. Gilles Auffrère, représentant l’ONF, Romain Trichard, Louis Pons et Denis Lacombe, du club Lion’s (Toulouse Girou Valley).
Le cabinet « François Tourisme Consultant » à propos de cette stratégie de valorisation, s’est attaché à proposer trois scénarii différents de développement en partant du plus simple vers le plus complet.
Le troisième, bien entendu, est le plus séduisant, puisqu’il prend en compte l’ensemble des sites s’organisant autour de la Maladetta et de son point culminant, l’Aneto.

CIRCUIT ET NAVETTES

C’est donc évident, le troisième scénario qui prend en compte le nettoyage de Jouéou, la restauration des routes menant à l’Hospice de France et, partant, au port de Vénasque et aux Bagnos de Bénasque, a fortement intéressé les participants à la rencontre.
Ceci d’autant plus qu’il a été question de la mise en place de navettes entre Luchon et l’Hospice de France et d’un circuit autour de la Maladetta.
Dans le cadre de ce troisième scénario, il a également été question de laréhabilitation des bâtiments de Jouéou (que ce soient ceux de l’ONF ou ceux de l’université), de la reconstruction de passerelles sur la Pique, de la création de plusieurs aires de stationnement entre Jouéou et l’Hospice de France, du balisage des sentiers de randonnées et de parcours de trial.
Mais, ce scénario saura-t-il séduire les décideurs de 2014.

ELIGIBLE ET PERTINENT

Incontestablement, le projet est parfaitement éligible sur les terres du luchonnais et par ailleurs, extrêmement pertinent quant à sa vocation de moteur pour l’économie touristique hispano-luchonnaise ainsi qu’aux missions pédagogiques propres aux universités de Toulouse, bien entendu, mais également à l’université de Saragosse., pour ne citer que celle-ci.
Une question, cependant fondamentale, le budget sur lequel pourraient compter les partenaires de ce projet.
Pour savoir à combien s’élèveraient nos chances de voir choisir ce troisième scénario, il eut été souhaitable de pouvoir assister, sur invitation, à la réunion plénière de la « communauté de travail des Pyrénées » qui aura à en connaître, le 9 novembre 2013 à Pampelune.
Mais apparemment, cette éventualité n’a pas été retenue par les participants rassemblés à l’Hospice de France ce 23 septembre. Il est vrai que la réunion tirait à sa fin…
Par ailleurs, il a parut nécessaire aux organisations présentes d’évoquer la nomination d’un coordinateur du projet afin d’en suivre le développement.

REUNION DU BUREAU « AAA »

Une réunion du bureau de l’Association des Amis de l’Arboretum pourrait avoir lieu à la fin du mois d’octobre pour planifier ce qui pourrait être fait au printemps prochain dans l’intérêt immédiat du site.